ABOU DIARRA - Mali

Mûsîqât 2014

ABOU DIARRA - Musiques traditionnelles de l’Afrique de l’Ouest - Mali

Marqué par la culture ancestrale des chasseurs mandingues, Abou Diarra est un joueur de kamale ngoni (cithare malienne) au parcours atypique et étrange. Formé par un maître virtuose et aveugle qu’il a côtoyé pendant sept ans, il avait auparavant sillonné, pendant plusieurs mois, les routes entre Abidjan et Bamako... à pied, accompagné de son seul instrument. Traversant les villages les plus reculés d'Afrique de l'Ouest comme les mégalopoles modernes, il y a puisé tour à tour des sons cachés traditionnels et des musiques urbaines contemporaines. Sa musique parle du voyage, de l'exil, du mouvement. Fasciné par le blues, le jazz, le reggae, le groove, les rythmes et styles où se mélangent les cultures etles sonorités. Abou Diarra explore hors des gammes classiques, utilise son ngoni comme une guitare, une basse, une harpe ou une percussion, dans des balades silencieuses et nostalgiques comme dans des rythmes endiablés de bals poussières.

Le ngoni est une harpe africaine qui peut être jouée comme une kora à la seule différence que la kora est accordée en diatonique (à la mandingue) alors que le ngoni est accordé en pentatonique (à la bambara). Avant le kamele ngoni, il y avait le donso ngoni que les chasseurs utilisaient et avant le donso ngoni, il y avait djeli ngoni qui est un petit ngoni que le griot jouait devant le roi. Puis est arrivée la kora.

 

Loading the player...

Archives sonores (PNT)

Archives sonores (PNT)

Archives Baron d'Erlanger

Archives Baron d'Erlanger

Visite Virtuelle

Visite Virtuelle


© 2014 CMAM. tout les droits reservés. Site conçu par All Best Services